Paul Robach, chercheur d’altitude #20 février 2021

On se demande bien pourquoi l’humain cherche à aller sur Mars, il paraît que c’est invivable ! D’ailleurs, même sur notre bonne vieille Terre, dès que l’on s’élève de quelques kilomètres au-dessus du niveau de la mer, le corps humain doit mettre en place des mécanismes d’adaptation, notamment pour pallier la raréfaction en oxygène.

Le Miroir des sciences prend de l’altitude cette semaine en recevant un guide de haute montagne, formateur à l’Ecole nationale de ski et d’alpinisme, qui mène des recherche sur ces mécanismes d’adaptation et sur l’effet de l’altitude sur notre organisme. Paul Robach nous explique comment cette prise de hauteur peut troubler notre jugement, et pourquoi il est inutile de prendre des somnifères à la veille d’une épreuve d’alpinisme. Nous voyagerons en sa compagnie du Pérou à l’Antarctique, en passant par les WC au départ des ultra-trails ! Une émission présentée par Sébastien Berger et réalisée par Marie pour RKS.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :