Le son sous la mer sauve la biodiversité #9 janvier 2020

Sous la mer, silencieusement, la Nature continue son œuvre constructrice. Songez qu’un récif corallien de 1,5 km de large et 550 mètres de haut a été découvert en octobre dernier au cœur de la grande barrière de corail au large de l’Australie. Précisément cette grande barrière dont on ne nous parle presque toujours que pour nous dire qu’elle fond comme neige au soleil.

Steven Simpson est professeur de biologie marine à l’Université d’Exeter en Grande Bretagne s’intéresse depuis longtemps aux sons sous la mer. Pour tenter de restaurer de la vie sur un récif corallien déserté, il a eu l’idée surprenant d’y diffuser des sons captés sur un autre récif qui est, lui, plus fréquenté que la place Grenet le samedi à 16h. Résultat : plus 50 % d’habitants sur le corail après 40 jours de diffusion de cette musique marine.

Pour en savoir plus, voici un TEDx de Steven.

Le papier de Steve Simpson dans la revue scientifique Nature.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :